Des bénévoles

 

Le Groupe Haltérophilie Musculation de St-Yrieix est un club sportif associatif qui a été créé le 13 avril 1976 (J.O. du 24 avril 1976). Il est régi par la loi associative de 1901, il ne poursuit aucun but d’ordre lucratif politique ou religieux. Il est, et a toujours été, affilié à la Fédération Française d'Haltérophilie Musculation, il est aussi affilié à la Fédération Française de Force athlétique.

Le but du GHM inscrit dans ses statuts est de développer une pratique sportive de compétition ou de loisir centrée sur l'haltérophilie, la force athlétique, la musculation, la remise en forme et la fonction cardio-respiratoire. Au-delà de ces pratiques sportives, nous voulons contribuer au développement culturel, à l’intégration et à la participation à la vie sociale et citoyenne.

Le matériel très performant qui se trouve dans notre salle a été financé par les cotisations des membres du GHM (depuis 1976). Ce matériel est le nôtre. Il est notre patrimoine, il participe à notre histoire commune, nous en sommes les utilisateurs actuels, nous devons en prendre soin, le compléter en pensant aux futurs adhérents.

Notre salle se trouve au sous-sol du complexe sportif VILLA SPORT de St-Yrieix-la-Perche. Nous sommes en moyenne, depuis plusieurs saisons, une centaine de licenciés hommes ou femmes de tous âges (entre 16 et 75 ans)

Afin que le plus grand nombre de gens intéressés par cette pratique sportive puisse participer, nous avons fait le choix d’une cotisation modique : 90 euros pour l'année sportive (du 1er septembre au 31 août - licence et assurance incluses) et 70 euros pour le deuxième adhérent d’une même famille.

Adhérer au GHM, c’est aussi adhérer à  ces valeurs citoyennes qui nous constituent en tant qu’adultes impliqués et solidaires.

Un club sportif a des partenaires (les autres clubs associatifs). Il n'a pas de concurrent au sens légal et économique du terme.

A une époque où les pistes sont souvent brouillées afin que les repères s'effacent, notre force réside dans la capacité à défendre nos convictions afin de permettre au plus grand nombre l'accès à une pratique sportive de qualité dans un esprit de convivialité.

 

 

MÉFIANCE!

Accro aux selfies au sport ?

Vous avez probablement un problème psychologique selon une étude scientifique

Pour se prendre en selfie, il faut d’abord bien se kiffer (ne nions pas). Le faire quand on sue à la salle de sport résulterait d’un gros problème psychologique, d’après une étude scientifique.

Des chercheurs de l’université Brunel, située à Londres, ont révélé que les personnes qui multipliaient les posts et les selfies sur les réseaux sociaux pris au sein de leur salle de sport, souffraient d’un gros problème de narcissisme. Ils ne se contentent pas d’avoir des admirateurs, ils sont en recherche permanente d’attention sur leur propre personne.

Le narcissisme renvoie à l’admiration de soi-même, une attention exclusive portée à soi. Cela n’étonnera personne de mettre en relation le narcissime et le selfie, qui consiste à se prendre en photo. Si le selfie est pris en pleine séance d’effort à la salle de sport, afin de montrer son évolution physique, cela renvoie à l’admiration de son propre corps. Un narcissisme exacerbé !

En effet, ce narcissisme ne se limite pas qu’aux selfies puisqu’on peut y inclure également tout type de post concernant « sa présence à la salle de sport ». La personne qui détaille son programme de musculation, se vantant d’avoir pris tant de kilos de muscles après avoir fait tant de tractions et de pompes, trouve lui aussi le moyen de s’envoyer des fleurs.

L’étude révèle par ailleurs que les personnes qui partagent leur expérience de régime diététique seraient atteintes de la même forme de narcissisme.

Pour cela, ils ont analysé 555 comptes Facebook actifs, leurs posts qui recueillaient le plus de « likes » et les commentaires. Ils en ont conclu que les personnes publiant des selfies pendant qu’ils font du sport génèrent plus d’interactions sur leurs publications plutôt que ceux qui ne publient rien.

Ainsi, plus ils génèrent de likes et de commentaires sur leurs publications, plus ils en rajoutent. Ils deviennent des « selfies junkies » et postent minimum une photo d’eux minimum par séance de sport.

À travers leurs recherches, les scientifiques ont également remarqué que les personnes qui postaient le plus de selfies et de messages à la salle de sport sont celles qui comptabilisent le plus de publications en général.

                                                                                                                                                                                     Source : Rebel Circus

 

Le GHM, un club agréé "établissement d'activités physiques et sportives"

 

 

Le GHM Saint-Yrieix est un club affilié à la Fédération Française d'Haltérophilie - Musculation

Il peut aussi, après décision du Comité directeur, être affilié à la Fédération Française de Force

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×